L’ISA, école d’ingénieurs depuis 1963 !

Le saviez-vous ? L’ISA a vu le jour en 1963, en tant qu’Institut Supérieur d’Agriculture, sous l’impulsion des organisations professionnelles agricoles. Depuis 56 ans, l’ISA forme des ingénieurs en sciences du vivant, sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture.
Un peu d’histoire ….

L’agriculture, racine de l’ISA

Fondé par Norbert Ségard, c’est en 1963 que l’ISA ouvre ses portes sur le campus de l’Université Catholique de Lille. Une initiative appuyée par les milieux professionnels agricoles, qui s’intègre au sein d’un ensemble scientifique pluridisciplinaire (aux côtés de HEI, ISEN, Faculté Libre des Sciences…). Une complémentarité qui suscite un vif intérêt auprès du Ministère de l’Agriculture. Après seulement 15 mois d’existence, l’ISA est alors reconnu par l’Etat.

Comme le souligne un article de la Voix du Nord de 1965, la création de l’ISA répond à un besoin qui dépasse le cadre régional. Il s’agit de former des ingénieurs capables de travailler dans les exploitations, les industries agricoles, les organisations professionnelles à caractère administratif, économique et technique, ou encore de mener les élèves-ingénieurs vers des carrières scientifiques, de recherche, d’enseignement, et de répondre aux demandes des pays en voie de développement dans ces domaines. Des débouchés toujours vrais aujourd’hui, qui dépassent désormais le cadre de l’agriculture.

Au départ centré sur l’enseignement agricole, l’ISA a élargi son champs disciplinaire et d’expertise en sciences du vivant au fil du temps. L’agroalimentaire, l’environnement, l’agroéconomie et le paysage viennent alors compléter l’offre de formation et enrichir les programmes d’enseignement et de recherche de l’ISA, tout en gardant le cœur de sa mission : former des ingénieurs pour la Terre.

Découvrir les formations de l’ISA

Photo de classe de la 1ère promotion ISA

L’international, au cœur de son dispositif pédagogique

Dès ses premières années d’existence, l’ouverture sur l’international est un point clé de la formation à l’ISA. En 1967, étudiants belges et hollandais étaient accueillis à l’ISA pour plusieurs jours : premiers pas vers le développement des échanges universitaires internationaux, aujourd’hui très nombreux.

Dans cet objectif d’internationalisation, l’ISA met en place le dispositif de Rupture dès 1976 ; un départ à l’étranger de plusieurs mois, obligatoire pour tous les étudiants. Une expérience qui fait actuellement partie des incontournables de la formation ingénieurs pour la Terre.

Découvrir l’international à l’ISA

Projet en agriculture – Afrique

L’ISA, intégré à
un campus transdisciplinaire
depuis toujours

Dès sa création, l’ISA entretient des relations étroites avec les écoles d’ingénieurs voisines HEI et ISEN Lille. La Voix du Nord du 11 janvier 1965 souligne alors que le Ministère de l’Agriculture est très sensible au fait que les futurs ingénieurs à vocation industrielle et à vocation agricole peuvent travailler dans un même ensemble et au même niveau. Le périodique titrait « l’ISA permet aux élèves-ingénieurs agricole de se former aux côtés de leurs camarades de l’électronique, de la chimie et du textile ».  D’ailleurs, Norbert Ségard déclarait déjà en 1965 « notre souci, pour l’ensemble des écoles d’ingénieurs, est de faire cesser tout aspect concurrentiel et de leur donner une forme complémentaire ». Les prémices de la création d’Yncréa Hauts de France, qui regroupe aujourd’hui les 3 écoles HEI, ISA et ISEN Lille sous une même entité.

Suivre l’actualité de l’Yncréa Hauts de France

Article de la Voix du Nord en 1965

Une école dynamisée
par ses activités associatives

Les étudiants de l’ISA connaissent aujourd’hui une vie associative riche et diversifiée, legs de leurs prédécesseurs. Les premières promos de l’ISA ont initié de nombreux événements associatifs et fédérateurs. L’association étudiante, appelée d’abord Corpo puis AE, dynamise la vie étudiante et rassemble les différentes associations étudiantes de l’ISA. Journal de l’école, semaine d’accueil des étudiants de première année, soirée cabaret… autant d’actions qui ont perduré au fil des années, et que nos étudiants actuels connaissent toujours.

Découvrir la vie de l’école


Les dates clés :

  • 1963 : l’ISA voit le jour
  • 1976 : l’ISA précurseur en matière d’international avec la création de la rupture
  • 1984 : création et adhésion à la FESIA (renommée France Agro3 en 2018), réseau national d’écoles d’ingénieurs en sciences du vivant
  • 1991 : création de la formation ingénieur en paysage Itiape, basée à Lesquin
  • 1992 : la formation ingénieur pour la Terre passe de 4 à 5 ans d’études
  • 1993 : création du parcours Licence 3 – Master Environnementaliste
  • 2004 : l’ISA passe de la rue de Toul à la rue Norbert Ségard, dans ses locaux actuels
  • 2010 : création du parcours ingénieurs par la voie de l’apprentissage en agriculture et agroalimentaire
  • 2010 : la formation ingénieur en paysage Itiape rejoint le site de Lille
  • 2011 : l’ISA est certifié bâtiment durable ISO14001
  • 2013 : regroupement des écoles ISA, HEI et ISEN, maintenant appelé Yncréa Hauts de France
  • 2019 : l’ISA à New York pour recevoir le 2ème prix international de l’ « établissement durable de l’année »
  • 2021 : en route vers un nouveau campus !
Partages