Introduction à l'agroalimentaire
avec un atelier fricadelles/frites

36 étudiants de 2ème année du parcours ingénieurs par voie classique ont participé à un atelier "fricadelles/frites" comme introduction aux processus de fabrication des industries agroalimentaires.

Les étudiants de 2ème année du parcours ingénieur par voie classique ont eu l’occasion de participer à un atelier de fabrication “fricadelle/frites” dans la halle agroalimentaire de l’ISA.

L’objectif ? Amener les premières notions de fabrication d’un produit alimentaire industrialisé par le biais d’une mise en pratique autour de produits phares de la région. Un atelier de groupe qui permet de faire découvrir le domaine de l’agroalimentaire aux étudiants de 2ème année, en complément de leur stage en industrie agroalimentaire prévu au mois d’avril.

Au delà de cet “atelier cuisine”, qui regroupe 18 étudiants par session, plusieurs paramètres ont été abordés avec les étudiants : coloration et texture du produit, pertes et standardisation, réglementation, optimisation, qualité, hygiène…

 

 

Je ne m’attendais pas à en apprendre autant”

Valentine, étudiante en 2ème année
nous raconte :

“Je suis en 2ème année, et je ne sais pas encore quelle spécialité je choisirai par la suite. Je me suis inscrite à cet atelier pour découvrir et je ne m’attendais pas à en apprendre autant !

Nous nous sommes mis dans la peau d’un industriel. Nous étions divisés en 3 groupes : un groupe préparait les ficadelles, un autre les sauces et mon groupe se chargeait de la réalisation des frites.

Je ne m’étais jamais imaginé qu’il y avait un tel travail de la part de l’industriel autour d’un paquet de frites, qui me semblait être un produit banal. Je n’avais pas imaginé tous les paramètres à prendre en compte pour que le produit corresponde aux attentes du consommateur, aux mesures d’hygiène et de conformité.

Nous en avons profité pour faire différents tests de recettes afin d’analyser l’impact sur le produit fini. Nous avons par exemple travaillé l’optimisation de la couleur, en ajoutant du sucre qui rend la couleur plus homogène. Nous avons aussi comparé des paquets de frites de marques différentes : un paquet haute gamme et un bas de gamme. Nous nous sommes rendus compte de la différence de qualité, et donc de travail qu’il y a derrière ! Ce qui explique la différence de prix de vente.

C’était la première fois que j’étais en immersion dans la halle agroalimentaire de l’ISA et je trouve que c’était une très bonne introduction au stage qui nous attend en industrie agroalimentaire. J’ai appris beaucoup de choses sur le processus de fabrication de produits alimentaires.

Et le petit plus : partager tous ensemble le repas que nous venions de réaliser, avec les étudiant et les profs. Un moment très sympa !”

Partages