09.01.2017

Obtention d’un brevet !

Jérôme Muchembled, enseignant-chercheur en biologie végétale et agronomie au sein du pôle Agriculture de l’ISA et au sein du laboratoire BioGAP (Biotechnologie et Gestion des Agents Pathogènes en Agriculture) a obtenu en septembre dernier, un brevet d‘invention français.

Il s’agit de pouvoir utiliser des molécules issues du végétal pour protéger des plantes attaquées par des champignons. Nous sommes donc dans le domaine agricole et le secteur de la santé végétale. Il existe bien sûr des fongicides chimiques ou minéraux pour gérer les maladies fongiques des plantes. Mais il n’existe que trop peu de solutions d’origine biologique. « Protéger la plante par la plante » est possible car les plantes sont capables de se défendre elles-mêmes en accumulant des substances de défense agissant directement ou indirectement contre un champignon. La valorisation de ces métabolites végétaux naturels, bio-sourcés et renouvelables, permettrait de contribuer à l’évolution de la protection des cultures où il y a d’ailleurs beaucoup d’attentes sociétales. Le brevet s’inscrit dans le développement du biocontrôle qui définit des pratiques de protection s’inspirant des mécanismes naturels. Si le biocontrôle ne représente actuellement que 5% du marché des produits phytosanitaires en France (soit 100 millions d’euros), la progression est forte (15 à 20% par an). Avec 1.6 milliard d’euros au niveau mondial, le marché du biocontrôle est en plein développement et la réglementation française/européenne reste encore trop souvent un frein au développement. 

Quelques précisions sur le pôle Agriculture de l’ISA et le laboratoire BioGAP

Le pôle agriculture est un des 5 pôles de l’ISA. Il est constitué d’une quinzaine d’enseignants-chercheurs tous experts dans leurs domaines d’enseignement et de recherche. Le pôle agriculture couvre non seulement tous les secteurs de la production agricole mais interagit aussi bien sûr avec les autres pôles de l’établissement (agroalimentaire, éco/gestion, environnement, paysage) et HEI/ISEN (smart farming, agriculture urbaine connectée). Avec 7.3 milliards de Terriens en 2015 et près de 10 milliards en 2050, le pôle agriculture est au cœur d’enjeux alimentaire, environnementaux et sociétaux ! 

Adossé au pôle agriculture, le laboratoire BioGAP (Biotechnologie et Gestion des Agents Pathogènes en Agriculture) est une équipe de 10 personnes qui travaille essentiellement sur la caractérisation des populations de champignons bio-agresseurs des plantes cultivées et sur une protection des cultures innovante. Le laboratoire a contribué récemment à la création de l’Institut Charles Viollette, un laboratoire régional de biotechnologie et d’agroalimentaire (90 personnes réparties sur Lille1, Lille2, ULCO et ISA). L’Institut est membre de la structure Fédérative de Recherche « Condorcet » FR CNRS 3417 (600 personnes).  Il y donc un élargissement de notre périmètre et de nos champs d’action avec une dizaine de projets qui sont en cours ou déposés récemment, la majorité en relation avec le développement du biocontrôle.

Retour aux actus